Qui est elon musk ?

29/11/2019

Qui est Elon Musk ? Découvrez-le, avec ce portrait signé CartelTech.

“Quand quelque chose est assez important, vous le faites : même si les chances ne sont pas de votre coté.”

Elon Musk

Entrepreneur

À 45 ans passés, il n’en finit pas de faire parler de lui. Ses tweets, les nombreuses entreprises qu’il dirige (Space X, Tesla Motors, The Boring Company…), et ses paris aussi insensés qu’ambitieux… Tout ceci additionné donne une image globale mais imprécise du chef d’entreprise. Pourtant, le trait le plus marquant chez cet ingénieur de génie, c’est son ambition de faire progresser l’humanité. CartelTech revient sur 5 projets illustrant cette volonté.

Alors… Qui est donc Elon Musk ? (en 5 projets) 

1.Les prémisses, Zip2 et Paypal :

 

Il a, tout d’abord, co-fondé* un logiciel de publication de contenu en ligne. Vendu pour 307 million de dollars, ce dernier connectait les lecteurs de journaux aux entreprises locales. Il leur permettait également de communiquer via fax. Puis, en 2000, Musk embarque sur le bateau Paypal à la suite d’une fusion avec X.com, la banque en ligne qu’il avait fondé. Le but de l’entreprise est alors d’offrir un moyen de paiement électronique sans communiquer ses coordonnées bancaires. Aujourd’hui, le système est communément reconnu comme le moyen de paiement en ligne le plus sûr. Vendue à Ebay pour 1,5 milliards de dollars en 2002, il a ainsi permis à Elon Musk de se constituer un matelas financier confortable avant de s’investir pleinement dans ses projets révolutionnaires.

*Aux côtés de son frère Kimbal et de leur ami Greg Kouri.

2. A la conquête de Mars avec SpaceX 

En 2002, l’entrepreneur se lance à corps perdu dans des projets aussi prometteurs qu’invraisemblables. « A partir de Paypal, j’ai pensé : quels sont les autres problèmes susceptibles d’influer sur l’avenir de l’humanité ? » explique-t-il ainsi. Sa réponse : l’exploration spatiale. Avec Space Exploration Technologies, tout d’abord, il ambitionne d’envoyer des humains sur Mars. Mais aussi d’être le premier à offrir les moyens de coloniser la planète rouge. Pour ce faire, il travaille à la production de véhicules de lancement spatiaux au premier étage réutilisable. Ceci, dans le but de réduire les coûts de lancements, et donc les coûts d’exploration de l’espace. Un projet décrié à ses débuts, cependant les succès répétés tels que celui de de la fusée Falcon 9 en Octobre 2017 ont aidé Musk à convaincre du sérieux de sa démarche jusqu’à inquiéter l’agence spatiale russe Roscomos.

    3. Le sauvetage de Tesla Motors 

    En parallèle, en 2004, il entre dans l’arène des constructeurs automobiles. Tesla Motors, fondée en 2003 par Martin Eberhard et Marc Tapenning est en difficulté, lorsqu’il s’y intéresse et y injecte un investissement initial de 6, 3 millions de dollars. Sa visée : démocratiser des moyens de transports écologiques et connectés. Mais pour cela, il faut atteindre trois objectifs. Tout d’abord, concevoir une voiture de sport électrique et high-tech. Ensuite, concurrencer des pontes tels BMW ou Mercedes. Enfin, produire des centaines de milliers de véhicules électriques à bas prix pour le grand public. Le prêt de 465 millions de dollars du gouvernement américain pour produire sa Tesla Model S l’a d’ailleurs aidé à prendre en puissance et atteindre une capitalisation boursière supérieure à celle de General Motors. Néanmoins, le faible niveau de production du constructeur rend le futur de la compagnie précaire. Rien qui pourrait décourager Elon Musk qui dort et vit depuis quelques mois sur son site de production afin de respecter ses deadlines de production.

    4. Révolutionner les moyens de transports avec The Boring Company 

    Comme si Tesla et SpaceX ne suffisaient pas, Musk a fait part de son intérêt pour le développement d’un 5ème mode de déplacement**. Il s’agit d’une capsule se déplaçant dans un tunnel dépressurisé et permettant d’atteindre une vitesse de 1000 km/h. L’Hyperloop serait à bas prix, immunisé aux affects météorologiques, et super rapide. Le chef d’entreprise a donc créer The Boring Company afin de développer non pas seulement les tunnels mais toute la technologie supportant le projet Hyperloop. Toujours plus visionnaire, il propose également des plates-formes avec des roues, équipées d’un moteur électrique et capables de transporter des voitures, des cargaisons et des personnes à 200 km/h. Quand s’arrêtera-t-il ?

    ** les 4 autres étant l’avion, le train, l’automobile, et le bateau.

     

    5. Partager les bénéfices de l’Intelligence Artificielle avec l’Open AI 

    Connu pour ses mises en garde récurrentes contre les dangers de l’Intelligence Artificielle, Elon Musk alerte souvent la communauté high-tech par ses coups d’éclats médiatiques. Accompagnant le geste à la parole, notre entrepreneur visionnaire a fondé aux côtés de Sam Altman (fondateur de Y Combinator : entreprise de financement de start-up) une association de recherche à but non lucrative dans le domaine. L’idée étant de construire une Intelligence Artificielle « saine », tout en s‘assurant que les bénéfices tirés de l’IA sont distribués globalement et équitablement.  Rejoint par Reid Hoffman, le co-fondateur de Linkedin, le projet s’appuie sur un budget d’un milliard de dollars. Il est, par ailleurs, est surveillé de près par Bill Gates, par exemple, qui partage la vision alarmiste de Musk.

    Au-delà de son excentricité, de ses folles exigences, ou de sa capacité à promettre l’impossible, Elon Musk se démarque non seulement par ses projets à haute valeur ajoutée mais aussi pour sa volonté de faire progresser l’innovation globale, et donc l’humanité. Vous n’y croyez pas ? Sachez qu’il a rendu les brevets de Tesla publics en 2014, pour faire progresser la communauté d’innovateurs et pousser son entreprise à innover constamment. Un geste qui en dit plus long que ses quelques tweets.

    Votre projet d’entreprise est innovant mais vous avez besoin d’aide pour l’exécution ? CartelTech à la rescousse !

    TEACH IT EASY 

    Team CartelTech 

    Découvrez nos autres articles

    High Tech, Marketing Digital, Management, Web… Nos articles couvrent tous ces sujets, et bien plus encore. 

    Paris Blockchain Week Summit 2019 : Recap

    Paris Blockchain Week Summit 2019 : Recap

    And it’s a wrap. +50 talks, +40 speakers, 2 stages, mais surtout, un nombre incalculable d’informations et de connexions possibles et disponibles. C’est ce qu’on retiendra du Paris Blockchain Week Summit 2019 qui s’achève alors que nous écrivons ces lignes. CartelTech vous fait un petit récap de l’événement qui a animé Station F ces 16 et 17 avril 2019.
    Comment améliorer son chatbot ?

    Comment améliorer son chatbot ?

     Chaque jour, votre chatbot converse avec vos leads et clients pour vous. Vous cherchez comment l’améliorer afin d’optimiser son efficacité et votre taux de conversion. CartelTech a ce qu’il vous faut ! Voici Chatbase, l’outil analytique qui va booster votre chatbot,...